Centre de semi-liberté de Lyon

 Liste des organismes > Centre de semi-liberté > Centre de semi-liberté de Lyon


La semi-liberté est une mesure dite alternative à la détention afin de favoriser la réinsertion des détenus en préparant leur libération afin d’éviter ce que l’on nomme les “sorties sèches” c’est-à-dire sans projet de réinsertion et qui amène souvent à la récidive.


Semi-liberté : la définition

Il s’agit d’une mesure d’aménagement de peine qui autorise un détenu à quitter pendant la journée l’établissement pénitentiaire, qu’il regagnera ensuite en fin de journée pour y passer la nuit.


Lorsque le détenu quitte la prison pour la journée, il exerce des activités définies par la loi : travail, enseignement, formation, recherche d’emploi, traitement médical et participation à la vie de famille.


Seuls certains individus condamnées peuvent bénéficier d’une semi-liberté :

  • si leur peine d’emprisonnement est égale ou inférieure à 6 mois,

  • si la durée restante de leur détention est égale ou inférieure à 1 an.


Les personnes prétendant à cette semi-liberté doivent remplir au moins une des conditions suivantes :

  • Être à la recherche d’un emploi ou exercer une activité professionnelle,

  • Justifier d’efforts de réinsertion sociale,

  • Suivre des soins médicaux obligatoires,

  • Avoir un rôle essentiel dans une famille.




Pour que cette mesure de semi-liberté soit mise en place, la condamnation de la personne doit être définitive. Il est possible pour le tribunal d’ordonner une semi-liberté « ab initio », c’est à dire le jour-même du jugement.
La semi-liberté peut être accordée pour une durée maximale d’un an et agir comme une mesure probatoire avant une libération conditionnelle.

Cet organisme permet d'effectuer diverses démarches et formalités donc les compétences relèvent de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cet organisme permet d'effectuer diverses démarches comme obtenir des renseignements pour rendre visite à un détenu.

Le Centre de semi-liberté de Lyon fait partie des administrations et organismes judiciaire, au même titre que Tribunal pour enfants, Tribunal de proximité, Tribunal de commerce, Tribunal judiciaire, Tribunal administratif, SPIP, Cour administrative d'appel, Cour d'appel, Conseil de prud'hommes, Centre pénitentiaire...

Coordonnées du Centre de semi-liberté de Lyon

Vous trouverez ci-dessous les coordonnées pour contacter le centre de semi-liberté pour vos démarches et questions dans le domaine Justice.


Coordonnées postales 20 rue Pierre Sémard
69007 LYON
Téléphone 04 72 71 53 70
Télécopie 04 72 71 53 72

Horaires d'ouverture du Centre de semi-liberté de Lyon

Les horaires d'ouverture ne sont pas encore renseignées.

Les missions du Centre de semi-liberté

Il est possible de contacter cet organisme pour obtenir des renseignements pour rendre visite à un détenu.

Le rôle de la justice en France passe par les travailleurs des centres d'enfermements, les tribunaux etc. Il est possible de contacter différentes structures pénitentiaires (Service pénitentiaire d'insertion et de probation, Centre de semi-liberté...) afin, par exemple, de solliciter un droit de visite.

Les différents tribunaux (tribunaux administratifs, de proximité, de commerce, pour enfants, judiciaire sont en charge de traité les délit dans des domaines divers. Les tribunaux de commerce sont, par exemple, en charge des décisions de justices liées, par exemple, à la mise en redressement judicaire d'une entreprise ou de sa liquidation.

Les tribunaux de proximité, organe des tribunaux judiciaires, sont chargé de régler les litiges dont le préjudice n'excède pas le montant estimé de 10000 euros.

Infos Justice

En France, c'est le Ministère de la Justice, créé en 1790 pour prendre la suite de l'office de garde des sceaux (1551) qui est en charge de la gestion et de l'action des juridictions. En 2019, les effectifs de ce Ministère dépasse les 86 000 ETP (équivalents-temps plein travaillés) dont l'essentiel se concentre dans l'administration pénitiaire (41 500 ETP) et la justice judiciare (33 500 ETP).

Concernant le volet pénitentiaire, on compte 187 établisements représentant plus de 60 000 places.