Centre de détention de Mauzac-et-Grand-Castang

 Liste des organismes > Centre de détention > Centre de détention de Mauzac


Le Centre de détention est un type d’établissement pénitentiaire dans lequel les détenus qui y séjournent présentent les meilleures perspectives de réinsertion (travail, études, logement...). Cet établissement accueille les détenus condamnés à des peines d’au moins deux ans.

Les caractéristiques d’un centre de détention.

Les centres de détention sont des prisons où un régime différencié est appliqué, visant à mettre en place des programmes adaptés à chaque détenu.

Dans un centre de détention, les détenus peuvent bénéficier de plus ou moins d’autonomie selon leur profil et leur comportement. Cette autonomie peut notamment concerner leurs déplacements ou l’accès aux activités proposées par le centre.
En général, les centres de détention proposent plutôt des activités collectives dans des espaces dédiés : salles de sport, bibliothèques, salles d’activités, salles informatiques, etc.

En plus de ces activités de loisirs, on peut également proposer aux détenus de travailler pour le compte d’une entreprise privée ou pour le service de l’emploi pénitentiaire (SEP) ou encore de réaliser une formation générale ou professionnelle.

Ce régime différencié est très positif pour les détenus car il permet de bien individualiser les peines et de proposer des activités, des formations et un programme de réinsertion adaptés à chaque personne.

On compte aujourd’hui 27 centres de détention en France : Neuvic-sur-l'Isle, Roanne, Montmédy, Mauzac, Ecrouves, Châteaudun, Villenauxe-la Grande, Uzerche, Val-de-Reuil, Melun, Saint-Sulpice-la-Pointe, Oermingen, Papéari, Taiohae, Argentan, Joux-la-Ville, Casabianda-Aléria, Muret, Bapaume, Uturoa, le Port (Réunion), Toul, Eysses-Villeneuve-sur-Lot, Bédenac, Saint-Mihiel, Tarascon, Salon-de-Provence.

Cet organisme permet d'effectuer diverses démarches et formalités donc les compétences relèvent de la région Nouvelle-Aquitaine.

Cet organisme permet d'effectuer diverses démarches comme savoir comment rendre visite à un détenu.

Le Centre de détention de Mauzac-et-Grand-Castang fait partie des administrations et organismes judiciaire, au même titre que Tribunal pour enfants, Tribunal de proximité, Tribunal de commerce, Tribunal judiciaire, Tribunal administratif, SPIP, Cour administrative d'appel, Cour d'appel, Conseil de prud'hommes, Centre pénitentiaire...

Coordonnées du Centre de détention de Mauzac-et-Grand-Castang

Vous trouverez ci-dessous les coordonnées pour contacter le centre de détention pour vos démarches et questions dans le domaine Justice.


Coordonnées postales Centre de détention
Sablière
24150 MAUZAC ET GRAND CASTANG
Téléphone 05 53 73 55 00
Télécopie 05 53 24 68 03

Horaires d'ouverture du Centre de détention de Mauzac-et-Grand-Castang

Les horaires d'ouverture ne sont pas encore renseignées.

Les missions du Centre de détention

Il est possible de contacter cet organisme pour savoir comment rendre visite à un détenu.

Le rôle de la justice en France passe par les travailleurs des centres d'enfermements, les tribunaux etc. Il est possible de contacter différentes structures pénitentiaires (Service pénitentiaire d'insertion et de probation, Centre de semi-liberté...) afin, par exemple, de solliciter un droit de visite.

Les différents tribunaux (tribunaux administratifs, de proximité, de commerce, pour enfants, judiciaire sont en charge de traité les délit dans des domaines divers. Les tribunaux de commerce sont, par exemple, en charge des décisions de justices liées, par exemple, à la mise en redressement judicaire d'une entreprise ou de sa liquidation.

Les tribunaux de proximité, organe des tribunaux judiciaires, sont chargé de régler les litiges dont le préjudice n'excède pas le montant estimé de 10000 euros.

Infos Justice

En France, c'est le Ministère de la Justice, créé en 1790 pour prendre la suite de l'office de garde des sceaux (1551) qui est en charge de la gestion et de l'action des juridictions. En 2019, les effectifs de ce Ministère dépasse les 86 000 ETP (équivalents-temps plein travaillés) dont l'essentiel se concentre dans l'administration pénitiaire (41 500 ETP) et la justice judiciare (33 500 ETP).

Concernant le volet pénitentiaire, on compte 187 établisements représentant plus de 60 000 places.